Nouvelle configuration / Conception & Réalisation

classic Classique list Liste threaded Arborescence
23 messages Options
12
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Nouvelle configuration / Conception & Réalisation

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
Bonjour,

Avant propos :

Ce post risque d'être redondant avec ce qui existe déjà mais plus il y a d'infos mieux c'est pour ceux qui cherchent. À terme j'aimerais que ce qui suit devienne un tuto pour la fabrication d'une cellule sèche, et je compte sur ceux qui sont plus expérimentés pour vérifier, améliorer, corriger ce qui suit. Fabrication uniquement oui, car la partie installation, fonctionnement est une autre histoire que d'autres plus expérimentés feraient mieux que moi.

Comme j'ai dit par ailleurs que j'ai eu des déboires avec le DC2000 cet hiver, je me suis alors orienté vers la fabrication d'un géné HHO selon les modèles trouvés sur le forum et d'autres sites.
N'ayant pas d'outils pour fabriquer tout seul, j'ai dû chercher des solutions un peu bâtardes : trouver quelqu'un qui puisse me couper des plaques d'Inox et faire des trous; le reste devient plus simple. Je regrette de n'avoir pas pu prendre les plaques que mbhho m'avait proposé cet hiver faute d'outillage. Et en cherchant je suis tombé sur un gars qui propose ce que je recherche : il vend des kits pour dry cells (plaques d'Inox 316 L : (200 x 200 x 0,9) mm, joints, plaques de protection et raccords) pour un prix tout à fait correct; et il accepte de découper les plaques d'Inox aux dimensions voulues et de faire des trous. Un autre gars vend des kits complets de dry cells mais avec des plaques aux dimensions nettement plus petites (95 x 95 x 0,5) mm : il a plusieurs modèles (allant de 7 à 13 plaques) pour un prix tout à fait attrayant mais il n'accepte pas de découper des plaques aux dimensions souhaitées. (Pour ceux qui sont intéressés je donnerai les liens.) Petit problème, ils sont tous les deux en Angleterre. Je n'ai rien trouvé en France à part un site de professionnels ou d'artisans qui propose de faire des découpes et des trous sur les plaques d'Inox, mais pour un prix qui décourage un peu.
J'ai donc opté pour le gars qui accepte de faire des découpes.

Conception & Réalisation :

Cette partie peut se résumer ainsi :
- connaître les spécificatifs de sa voiture : la cylindrée, voltage de la batterie en fonctionnement, les emplacements possibles, etc ;
- faire des calculs pour connaître le nombre de plaques, les dimensions de chaque plaque, la configuration, l'intensité, le volume de HHO, etc.
Bref c'est une démarche logique qu'il convient de procéder. On passe donc par une phase théorique avant de mettre la main à la pâte.
(à suivre)
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
Conception & Réalisation - suite

Donc avant tout, il faut prendre son temps pour aller chercher de la documentation, puis de la lire pour comprendre de quoi il s'agit.

Le générateur HHO n'est qu'une petite réalisation au sein d'un vaste domaine appelé les énergies libres  qui intéressent de plus en plus de monde. Je renvoie donc ceux qui sont intéressés par cette question à quelques sites en français parmi des centaines, sinon les sites en anglais sont encore plus nombreux :
- http://www.quanthomme.info/
- http://www.magnetosynergie.com/index.htm
- http://www.free-energy-info.co.uk/indexFR.html 
Le chapitre 10 de ce dernier site est consacré à l'automobile et on peut dire que le précurseur du moteur à hydrogène est Stanley Meyer et je n'entre pas plus dans les détails.
Voici à titre de documentation quelques sites à consulter et certains sont des tutos :
- http://hhomontreal.com/portfolio/technology_fr/
- http://stopmensonges.com/generateur-hho/
- http://www.bricomusique.com/tuto-dry-cell/
- http://hho-rimouski.yolasite.com/composantes.php
- http://www.edenguard.fr/HHO/HHOGen12V.php (site d'un des membres du forum)
- http://francois.delboca.free.fr/drycell/index.htm
- https://www.youtube.com/watch?v=EKJSR6a0USQ

Et bien sûr, ce forum fait partie de la documentation avec des expériences trouvées nulle part ailleurs.

Il y a de quoi faire pour commencer avant de mettre la main à la pâte HHO.

(à suivre)

Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

mbhho
Salut à tous,

Kadamo, effort honorable  .. j'ai des commentaires :

Tot ce qui traite d'énergie libre, de moteur magnétique et j'en passe ... me donne des boutons, donc pour ne pas les citer "quanthomme", "magnetosynergie" "free-energie .. "meyer blabla " à virer. Pas interdit  d'aller voir, mais utilisez votre esprit critique, car on y mêle contre vérités, fakes, et des infos techniques qui pourraient être intéressantes (à croiser et recroiser)
Ensuite pourquoi pas "HHOmontreal", "stopmensonges" .. sur des pincettes ... ATTENTION 40% d'économie ça n'existe pas !!!! si on fait 10 ou 15% sur des vieux moteurs, c'est pas mal.
Il est dit que le HHO, nettoie et amène de la souplesse, là on a un plus !!

Les Tuto ... "bricomusique" est passé sur notre site, "Rimouski, le site de Rémi, bien. "Edenguard" ... on n'a pas toujours été accord, surtout sur les dérives "énergie libre", "free energy" etc ... intéressant, Edenguard est un touche à tout

"Del Boca" a fait un véritable effort de synthèse, en puisant sur le WEB (il a même copié mon image bleue sur les électrolytes, moi même copiée .. LOL) , sa conclusion " pas d'économies avec le HHO" .. Je vous laisse juge.

La vidéo, bravo !! pour le lien.

Par contre, s'il faut effectivement s'informer, ça suffit pas. Et maintenant, il va falloir définir la méthodologie d'un design ... et là je te laisse tirer le premier, mais je serai là pour t'aider à avancer ... car le design, c'est mon job !!!.

Longue vie à cette file

A+ MBHHO
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Bonsoir,

Merci à mbhho pour les commentaires.

mbhho wrote
Tot ce qui traite d'énergie libre, de moteur magnétique et j'en passe ... me donne des boutons, donc pour ne pas les citer "quanthomme", "magnetosynergie" "free-energie .. "meyer blabla " à virer. Pas interdit  d'aller voir, mais utilisez votre esprit critique, car on y mêle contre vérités, fakes, et des infos techniques qui pourraient être intéressantes (à croiser et recroiser)
Mais je ne m'attendais pas à te voir couvert de boutons à cause des énergies libres. Apparemment c'est un domaine sensible voire tabou, on touche là aux opinions personnelles des gens je crois. Je connais maintenant tes opinions sur cette question, et moi j'ai les miennes. Je pense que ce n'est pas la peine de polémiquer ici, ce n'est pas le cadre, ceci dit je suis prêt, s'il le faut, à engager des discussions sérieuses et pas seulement condamner ou approuver. J'ai simplement évoqué cette question pour situer le générateur HHO dans son cadre technique, et sa filiation. Je pense que c'est toujours intéressant de connaître l'origine des choses, son histoire car tout a son histoire. Je crois ne pas avoir abusé du forum pour y balancer autres choses.
Quant aux deux sites qui t'ont fait tiquer ("HHOmontreal", "stopmensonges"), je les ai cités à titre de documentation comme les autres sites, sans plus. Quand on dit "docu" cela ne veut pas dire qu'il faut tout gober, non. Simplement c'est une source, il faut d'abord la lire pour savoir ce qu'il y a, ce qu'on peut en tirer, la comparer aux autres, et là effectivement on fait appel à l'esprit critique. "L'esprit critique" c'est aussi une expression très pratique car souvent on arrive à des situations comiques : deux antagonistes se disent se servir tous les deux de leur esprit critique pour analyser un fait, résultat l'opinion de l'un est diamétralement opposé à celle de l'autre...
À mon avis, pour que l'esprit critique puisse fonctionner, il faut qu'il ait examiné au préalable toutes les facettes de la même réalité, si non on risque de s'enfermer dans sa propre opinion car c'est plus confortable.
Par ailleurs je pense aussi que chacun est responsable de ses choix, de son opinion, et on a chacun son libre arbitre. Ceci dit ceux qui connaissent mieux les choses peuvent guider les autres moins avancés, cela va de soi dans un forum comme celui-ci.
Si certains exagèrent un peu sur les résultats en terme d'économie d'essence, oui ça doit exister, et comme il y a tellement de facteurs qui rentrent en ligne de compte c'est difficile de connaître à fond la question. En tout cas rien ne vaut l'expérience faite par soi même.

Par ailleur vers la fin de ton post tu écris :

mbhho wrote
Et maintenant, il va falloir définir la méthodologie d'un design, et là je te laisse tirer le premier,
Je te chatouille peut-être, mais je tiens à tirer sur personne. Ton langage évoque un combat, un duel, etc., je n'ai pas l'impression d'en être prévenu ou alors j'ai mal lu les choses. En tout cas je n'en suis pas encore au design. Sans doute au prochain post.
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

mbhho


.. tu as mon avis, tu penses comme tu veux, tu as le temps pour toi, et le temps de vérifier les fakes et les contre vérités ...

"Malheureusement" heureusement pour moi devrais je dire, pour les "énergies libres" j'ai mon métier et ma technique (la thermo entre autre, et les lois de nos ancêtres chercheurs et savants, non seulement vérifiées depuis des siècles, mais très bien comprises par les modernes).

Donc je ne reviens pas là dessus ... et je ne polémiquerai pas, temps perdu. Sauf si tu avances des arguments, qui contredisent les lois de la thermodynamique et de la physique, là je dirai ce que j'ai à dire.

Je ne te reproche pas d'avoir cité tous ces liens, mais il fallait commenter .. non ? Guider oui, bien sûr, dans le domaine qui nous fait parler, je n'ai jamais réussi à faire avancer qui que ce soit (ou presque) avec des arguments techniques, et physiques ...

Mais ce n'est pas un combat, non, sinon je le mènerai ailleurs que sur ce forum.

A te lire, A+ MBHHO
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
bonsoir,

À mon tour de faire quelques commentaires.

mbhho wrote
tu penses comme tu veux, tu as le temps pour toi, et le temps de vérifier les fakes et les contre vérités ...
Ce que je pense est fondé sur les faits, pas simplement comme ça pour avoir une opinion. En tout cas je ne peux pas penser comme je ne veux pas, tu es drôle toi... Le temps, tu n'en a pas, on dirait. Oui j'ai le temps pour faire ce qui m'intéresse. Quant aux fakes & contre vérités, il ne suffit pas de dire que ça existe donc poubelle, mais de savoir d'où ça vient, qui a intérêt à ce que ça existe, quels sont les enjeux ? À qui profitent ces fakes ? Plein de fakes et de contre vérités sur internet, donc internet... poubelle ?

mbhho wrote
"Malheureusement" heureusement pour moi devrais je dire, pour les "énergies libres" j'ai mon métier et ma technique (la thermo entre autre, et les lois de nos ancêtres chercheurs et savants, non seulement vérifiées depuis des siècles, mais très bien comprises par les modernes).
"Nos chercheurs et savants" ne sont pas les garants de l'objectivité, ni de la vérité, ni de la liberté de penser, car ils ne sont pas libres. Je ne sais pas si "Savants maudits chercheurs exclus" de Pierre Lance résonnent un peu aux oreilles de certains. Je signale simplement ce qui est arrivé à bien des savants & chercheurs pour avoir inventé, innové, découvert : on leur rend la vie impossible, on les persécute, certains ont connu la prison pour ça, et d'autres ont payé de leur vie. Alors que faisaient "nos chercheurs et savants" pendant ces temps là ? Ils hurlent avec les loups ou au mieux ils la bouclent. Par conséquent, je n'ai pas beaucoup d'estime pour nos "savants et chercheurs". Voilà, je regarde aussi le revers de la médaille...

mbhho wrote
Donc je ne reviens pas là dessus ... et je ne polémiquerai pas, temps perdu.
Là on est d'accord, et je donne ma raison : on ne peut discuter avec quelqu'un qui arrive avec plein de boutons ! c'est impossible pour moi en tout cas.

On tourne la page ...
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
En réponse à ce message posté par kadamo
Bonsoir,

Je reviens sur le fil interrompu par des circonstances malencontreuses.

Évidemment que la documentation suggérée n'est qu'un échantillon, il y en a d'autres, à chacun de chercher et de trouver des trésors ... des fois... Je me permets de répéter ce qui est dit sans doute ailleurs que l'effort personnel est toujours payant, quand on se donne les moyens de faire quelque chose, le temps qu'il faut pour arriver, on est souvent satisfait du résultat d'une manière ou d'une autre.
Admettons maintenant qu'on a parcouru la documentation, pris des notes, etc., et qu'on est décidé à fabriquer un générateur HHO soi même et qu'on se sent capable de le faire, désolé pour ceux qui ne sont pas bricoleurs, se pose alors la question si on a des outils nécessaires (cette question ne se pose plus si on se fait aider par son grand frère, son cousin, son père, etc) :
- pour découper les plaques d'Inox ;
- faire des trous sur les plaques, une perceuse à colonne ;
- clefs diverses pour la mécanique ;
- découper les joints en caoutchouc ou en néoprène, etc. ;
- pour tarauder sur l'une des deux plaques de protection deux trous, l'un pour l'alimentation en électrolyte du générateur et l'autre pour la sortie du HHO ;
- du papier de verre fin pour poncer les plaques d'Inox ;
- du vinaigre blanc pour nettoyer les plaques une fois poncées ;
- un petit décimètre ou mieux une pierre à coulisse pour le réglage final de l'épaisseur du générateur ;
- un multimètre pour vérifier que les plaques sont bien isolées électriquement les unes aux autres une fois montées.
- des serre-joints lors de l'opération perforation des trous ;
C'est à peu près tout, il me semble.
Ce qu'il faut acheter :
- les plaques d'Inox 316 L ;
- des boulons dont la longueur dépend du nombre de plaques à rassembler et de l'épaisseur des joints ;
- 2 raccords coudés en matière plastique de diamètre 10 mm pour relier les tuyaux du générateurs au réservoir ;
- du ruban PTFE pour étancher les raccords coudés ;
- de quoi faire des joints. On peut acheter du néoprène ou l'équivalent sur des sites internet, ça se vend par mètre (sur 1 m), 1 mètre suffit largement ;
- du plexi-glass ou l'équivalent pour faire deux plaques de protection ;
C'est à peu près tout, je crois.
J'ai vu dans ce forum, il me semble, quelqu'un qui chiffre même les achats pour tout ça. Si je retrouve la page je mettrai le lien.
J'ai trouvé le lien : un membre du forum a listé les matériels nécessaires et leur prix

Parmi les achats qu'on peut ajouter :
- les tuyaux (en PVC transparent ou en silicone translucide) pour relier le géné au réservoir et celui-ci au bulleur (dans la phase de test puis d'installation). Faire attention au diamètre intérieur en rapport avec le raccord coudé (10 mm selon l'exemple donné plus-haut) ;
- de l'électrolyte, au choix : la potasse ou hydroxyde de potassium (KOH), la soude ou hydroxyde de sodium (NaOH), ou autres.
(à suivre)

Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Bonjour,

On arrive maintenant à la phase conception.
Alors comment s'y prendre ? Par où commencer ?

Tout d'abord, il faut connaître quelques caractéristiques de sa voiture :
- la tension délivrée par la batterie en fonctionnement (quand le moteur tourne): la mienne est de 14,30 V ;
- la cylindrée de sa voiture : la mienne est de 2,2 L ;
Ces deux données sont essentielles pour les calculs qu'on va faire.
Il faut connaître ensuite quelques formules mathématiques. Heureusement, un membre du forum (ashlia) nous a fourni tout ce qu'il faut pour avancer. Je les reprends ici pour faciliter la lecture :

MAX Amps qui traverse la surface humide de chaque cellule (1 cellule = 2 faces)
0,84 A / 10 cm2  donc 0,084/cm2 (0,54 A / inch2 )
Exemple 1: Si 32cm2 de surface humide ; Max ampère / cellule = 0.084 x 32 = 2,688A
Exemple 2 : Si 100cm2 de surface humide ; Max ampère / cellule = 0,084 x 100 = 8,4A
     
Débit HHO en ml/min
Max AMPS/cellule x Nbres de Cellules x 10      
Exemple 1 : Avec 13 plaques (+NNNNN-NNNNN+) : 2X6 cellules (2 piles de 12 faces)
HHO = 2,688 x (2x6) x 10 = 322,5ml/min
Exemple 2 : Avec 11 plaques : 2x5 cellules
HHO = 8,4 x (2x5) x 10 = 840ml/min

Ampérage Max Total
=  Ampérage max/cellule x Nb de piles (un + et un - forme une piles, donc -+- = 2 piles, +-+-+-+ = 6piles, etc....)
Exemple 1: 2,688 x 2 piles = 5,375A
Exemple 2 : 8,4 x 2 piles = 16,8A

Tension par plaque  
U / nombre de cellules dans un pile (la +, la - et les N entre)
Exemple 1 : 12V / 6 = 2V/cellule (13V/6 = 2,17V/cellule)
Exemple 2 : 13V / 5 = 2,6V / cellule

MMW (mL/min/watt)  
MMW = Nombre de cellules d'une pile x 10 / tension aux bornes d'une pile de cellules
Exemple 1 : 6 x 10 / 12 = 5 MMW
Exemple 2 : 5 x 10 / 13 = 3,9 MMW
Autre calcul possible :
MMW = Débit (en mL/min) / Puissance consommée (en Watt)
avec P = U x I (Tension x Ampérage)
Exemple 1 : 322,5 / (12 x 5,375) = 5 MMW

Ces deux exemples nous aide à avancer. En fonction de sa voiture on sera capable de concevoir un générateur HHO comme on le souhaite.
À ce stade se pose la question des dimensions des plaques. Les dimensions souvent retenues vont de 100m à 200mm de côté et ça peut être un carré ou un rectangle. À chacun de trouver les bonnes dimensions pour sa voiture. Se pose aussi la question de l'encombrement (où va-t-on installer le géné   sachant qu'il y a encore le réservoir et le ou les bulleurs ?)
Cette étape est déterminante car l'intensité délivrée par une cellule est fonction de la surface de la plaque en contact avec l'électrolyte. Surface en contact et non surface totale de la plaque car il faut mettre les joints entre les plaques. Selon la forme des joints, leurs dimensions, cela modifie la surface en contact avec l'électrolyte qui va circuler dans la cellule.
Cellule : grossièrement une cellule est formée de deux plaques séparées par un joint permettant à l'électrolyte de circuler à l'intérieur. Mais une plaque a deux faces et chaque face constitue la moitié d'une cellule, l'autre moitié est constituée par l'une des deux faces d'une autre plaque. C'est un peu laborieux de définir mais quand on arrive à la phase fabrication proprement dite en empilant les plaques... on comprendra mieux.
Quand on a arrêté le choix des dimensions des plaques et qu'on cherche des joints, l'idée c'est arriver une occuper une surface maximale de la plaque. Si les plaques sont carrées et que les joints sont ronds, on perd quand même pas mal en surface. Par contre si les joints ont la même forme que les plaques, là on a une surface utile maximale. Reste à déterminer la largeur du joint. Selon le principe énoncé je dirai qu'une largeur allant de 5 à 10 mm est bien en tenant compte de la difficulté à découper les joints.

(à suivre)
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
Bonjour,

Nous avons vu les deux premières formules nous permettant de connaître  :
- l'intensité qui traverse une cellule (formée de deux [sur]faces de deux plaques voisines ;
- le débit du HHO produit par le générateur.
Une troisième formule à connaître dans cette phase de conception est celle qui détermine la tension par plaque, je dirais, comme à l'école, la différence de potentiel entre deux faces d'une cellule (les pros me corrigeront si je me trompe...). Voici la formule :

Tension par plaque  

U / nombre de cellules dans une pile (la +, la - et les N entre)
Exemple 1 : 12V / 6 = 2V/cellule (13V/6 = 2,17V/cellule)
Exemple 2 : 13V / 5 = 2,6V / cellule
 


Pile :  une pile (en anglais stack qu'on ne peut pas manger comme un steak) est formée de plaques empilées avec cette particularité : 1 plaque d'alimentation (+), des plaques Neutres, 1 plaque d'alimentation (-), autrement dit des plaques neutres entre deux plaques d'alimentation.
Selon la tension délivrée par la batterie, moteur tournant, il faut obtenir une tension allant de 1,8V à 2,5V. Au-delà ça chauffe, l'électrolyte finit par bouillir, on obtient de la vapeur d'eau puis de l'eau dans le bulleur qu'il faut vider si ça dépasse un certain niveau.
Comme exemple je prends les caractéristiques de ma voiture : batterie ==> 14,30 V :
Tâtonnements :
- 14,3 / 5 = 2,86 V
- 14,3 V / 6 = 2,38 V
Donc je retiens la deuxième formule : 6 cellules par pile. Ce qui donne la configuration suivante:
- NNNNN + NNNNN -
Cela fait 10 plaques neutres (N) et 3 plaques d'alimentation 1 (+) et 2 (-), le (+) étant commun aux deux piles. Le générateur sera formé de 13 plaques.
Erreur /piège : si on se contente d'empiler les plaques en intercalant le (+) et le (-) soit 6 plaques reliées au (+) et 6 autres reliées au (-), chaque cellule aura la tension de la batterie soit 14,3 V pour mon cas. Il faudrait alors appeler les pompiers du coin...
D'où l'intérêt d'avoir des plaques neutres pour faire chuter la tension dans chaque cellule.
On connaît maintenant le nombre de plaques nécessaires à la fabrication. Reste à connaître les dimensions et la forme de chaque plaque.
Après plusieurs essais de calculs j'ai opté pour les dimensions suivantes :
(15 X 15) cm. Comme les joints sont de mêmes dimensions et qu'ils ont une largeur de 1 cm, il ne reste plus comme surface au contact avec l'électrolyte 15 cm - (2X 1cm)= 13 cm. Sachant qu'on va faire des trous de 10mm de diamètre dans chaque plaque pour faire circuler l'électrolyte, et qu'on va couper les coins des plaques neutres, cela fait des surface en moins. En fin de compte on a quelque chose de l'ordre : (13 X 13) = 169 cm², une fois déduites des chutes et des pertes éventuelles il nous reste comme surface utile dans les 150 cm² (j'arrondis pour avoir un chiffre rond).
La formule pour calculer l'intensité Max dans une cellule : 0,084 A x 150 cm² = 12,6 A
Cette intensité nous permet de calculer le débit de HHO par mn :
12,6 A x (2x6) x 10 = 1512 ml/mn, soit 1,5 l par mn
Connaissant la cylindrée de ma voiture (2,2 l), ce débit est largement suffisant puisqu'il me faut seulement entre 1/4 et 1/2 de HHO du volume de la cylindrée, soit 0,55 l et 1,1 l. Mais qui peut plus peut moins et l'inverse n'est pas vrai.
Après, pour faire baisser le débit on peut jouer sur l'intensité, d'où l'intérêt d'avoir d'un pwm ou plus luxe encore un ccpwm pour régler l'intensité, sinon il suffit de diluer l'électrolyte puis mesurer à l'ampère-mètre.
On a ainsi fini la phase conception. Il nous reste à concrétiser ces idées.

à suivre
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
Bonsoir,

Avant de continuer je voudrais juste faire une remarque sur la configuration choisie : - NNNNN + NNNNN -
Dans la pratique on peut relier le + du géné au - de la batterie et le - du géné  au + de la batterie, ça n'a aucune importance, et ça marche aussi bien. Par conséquent au lieu de la configuration - NNNNN + NNNNN - on aurait pu choisir la configuration + NNNNN - NNNN +, cela revient au même.  Par contre la configuration suivante + NNNNNNNNNNN - est différente de celle ci-dessus car ici on n'a qu'une pile au lieu de deux. Si on fait des calculs, on obtient forcément des résultats différents mais pas dans toutes les formules:
- Débit HHO en ml/mn = Max AMPS/cellule x Nbres de Cellules x 10 : le nombre de cellules (12) ne change pas donc le débit reste le même que dans l'autre configuration;
- Tension par plaque   = U / nombre de cellules dans un pile (la +, la - et les N entre) ici on a 12 cellules au lieu de 6, donc la tension obtenue est la moitié de celle obtenue avec l'autre config.
- Ampérage Max Total = Ampérage max/cellule x Nb de piles. Ici aussi le résultat change : l'ampérage est réduite de moitié puisqu'il n'y a qu'une seule pile au lieu de deux.

Une fois tout cela est clair on peut sortir le crayon et du papier pour faire nos dessins (plaques, joints, plaques de protection, l'emplacement des trous). Je vous livre mes modèles et libre à chacun de les modifier pour les adapter à son véhicule.

plaque neutre

- Les dimensions sont en mm ;
- les plaques neutres sont des carrés de 150 mm de côté avec deux coins en haut coupés pour faciliter la fixation des fils électriques d'alimentation ;
- le diamètre des 2 trous (arrivée de l'électrolyte en bas et la sortie de HHO en haut) est de 10 mm. Les deux trous sont décalés par rapport à la médiane, ceci pour forcer l'électrolyte à circuler d'une cellule à l'autre, d'après certains. Pour mon modèle, il me faut 10 plaques neutres.

plaque d'alimentation

Les 3 plaques d'alimentation (1 + et 2 -) ont les même dimensions que les plaques neutres sauf que les plaques d'alimentation n'ont qu'un coin coupé, et sur l'autre coin non coupé, on fait un trou de diamètre 6 mm pour la fixation des fils électriques ;
- les deux trous de diamètre 10 mm sont à la même place.

Plaque de protection - devant


Les deux plaques de protection sont de dimensions (200 x 200) mm
Celle de devant est criblée de trous : 3 de chaque côté (ça suffit bien pour ces dimensions), de diamètre 8 mm ;
- il y a en plus deux trous de diamètre 6 mm qui correspondent aux trous des plaques d'alimentation ;
- ici les deux trous de diamètre 10 mm pour l'arrivée de l'électrolyte et la sortie de HHO doivent être taraudés et non percés, car cela permet de visser les raccords lors du montage.



Celle de derrière a deux trous de moins : les trous de diamètre 10 mm. L'arrivée de l'électrolyte et la sortie de HHO se font sur la plaque de devant. Le reste pareil.

les joints

Les joints ont les même dimensions que les plaques neutres (coins coupés) et ont comme caractéristiques :
- épaisseur : 3 mm (maxi) ;
- largeur : 10 mm.

Là on a tout ce qu'il faut pour monter le géné. Mais il convient de nettoyer les plaques d'Inox en ponçant les deux faces avec du papier de verre fin puis de les plonger dans un bain de vinaigre pour enlever les poussières, enfin les laisser sécher. J'ai nettoyé les joints aussi en les plongeant dans un bain de vinaigre.

(à suivre)
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Ce message a été mis à jour le .
En réponse à ce message posté par kadamo
Bonjour,

À partir des dessins préparés, on peut maintenant reporter les côtes sur l'une des deux plaques de protection ayant un film de protection. Une fois cette étape terminée on va passer aux trous.
Il convient alors de poser les deux plaques de protection l'une sur l'autre, bien alignés aux bords, pour que les trous soient bien alignés, en se servant des serres joints pour qu'elles se bougent pas au cours des perforation. Après il n'y a plus qu'à placer les deux plaques de protection sous la perceuse à colonne pour terminer.
Mêmes opérations avec les plaques d'INOX mais cette fois il faut changer la mèche pour qu'elle ne souffre pas de la dureté de l'Inox, peut-être du tungstène ?
Quand ces opérations sont terminées, les plaques poncées, nettoyés, séchées, etc. On va procéder au montage.
Préparation :
Avec mon modèle j'ai pris des boulons suivants :
- 12 de 8mm x 10 cm ;
- 2 de 6mm x 10 cm.
Si on ne trouve pas ces boulons on peut prendre simplement des tiges filetées de 8 mm et de 6 mm puis de les couper à la longueur voulue.
 - On va aussi découper des tuyaux en silicone en petits bouts dont la longueur serait l'épaisseur du géné déduite de l'épaisseur des deux plaques de protection. Ces bouts de tuyaux servent à isoler les boulons des plaques d'Inox pour éviter des courts-circuits (voir photos).
- trouver une tige de bois ou autre chose de diamètre 10 mm sur 10 cm qui servira de guide quand on va entreposer les plaques.


les plaques poncées, nettoyées et attendent au séchage 


les joints au bain de vinaigre blanc montage
Fixation du câble électrique qui va au (-) 
Les petits bouts de tuyaux
Les petits tuyaux sont enfilés sur les boulons 
Le câble qui va au (-) relie les deux plaques d'Inox à l'extrémité (la 1ère et la dernière posées) 
Le cable qui va au (+) est au milieu et bien commun aux deux piles


les deux raccords sont fixés

Le montage est une étape excitante car la fin approche :
- on prend les boulons et on les met dans les trous de la plaque de protection arrière puis on la pose à plat sur l'établi (par exemple ou sur le bureau comme je l'ai fait car je n'ai plus d'établi) de façon à avoir des boulons les pattes en l'air;
- si on a un guide (tige de bois...) on l'enfonce dans le trou de la plaque de protection ;
- on pose le premier joint sur la plaque de protection en essayant de bien le centrer ;
- puis la première plaque d'Inox : en se référant à la configuration (- NNNNN + NNNNN -) cette plaque sera l'une des deux plaques d'alimentation (-), donc une plaque avec un seul coin coupé. Le trou du coin non coupé sera traversé par le petit boulon de diamètre 6 mm, et pour maintenir cette plaque bien solidaire au boulon on va la fixer avec un écrou. Cette plaque a deux trous de diamètre 10 mm: l'un en haut et l'autre en bas : celui d'en haut est bien centré et celui d'en bas elle peut être à droite ou à gauche, peu importe mais il faut retenir cette position car on va placer les autres plaques en quinconce, c'est à dire un coup à droite puis un coup à gauche. Admettons que le trou de cette première plaque est à droite. Pour la connexion électrique, j'ai préparé un câble de diamètre 6 mm sur 20cm de long qui se termine par un domino. J'ai soudé le câble pour le maintenir solidaire à la cosse. Puis on fixe la cosse au boulon (6mm) par un écrou ;
- on pose un joint sur la plaque d'inox en l'alignant bien les bords ;
- on pose cette fois une plaque neutre (5 d'enfilade séparées les unes aux autres par un joint en respectant "un coup à droite un coup à gauche" ;
- arrive le tour de la deuxième plaque d'alimentation au milieu qui sera relié au (+). Cette fois on a un petit problème avec "un coup à droite un coup à gauche" : si on privilégie cette règle on aura le (-) et le (+) qui se retrouvent sur le même côté, c'est-à-dire qui seront reliés au même boulon de diamètre 6 mm. (On voit mieux en pratique qu'en parole ou qu'à l'écrit). Là ça ne peut pas passer !
On est donc obligé de sacrifier "un coup à droite un coup à gauche" pour faire passer l'électricité en priorité. On s'arrange de façon à obtenir le (+) à droite et le (-) à gauche, par exemple, ou inversement.
Ce problème tant réglé, on va fixer la borne (+) à la plaque d'alimentation comme l'étape précédente avec la borne (-) ;
- puis un joint, une plaque neutre, etc.
- dernière plaque d'inox, c'est une plaque d'alimentation (-), on s'arrange pour qu'elle soit du même côté que la première plaque d'alimentation (-) ;
- dernier joint ;
- la plaque de protection.
On visse avec des écrous progressivement de façon à sentir la bonne épaisseur du géné fini, en se servant un double décimètre ou d'une pierre à coulisse. La mesure de l'épaisseur doit être la même sur les 4 côtés du géné. Le but étant d'éviter les fuites, il ne faut pas serrer trop fort, on risque d'abimer les joints.
Dernière étape : fixation des raccords : on enroule les raccords avec deux ou trois épaisseurs de ruban PTFE, avant de visser.
C'est pratiquement terminé.
Petite précaution supplémentaire : comme l'eau va arriver au générateur par ce raccord et en sortir par l'autre raccord, il convient de bien étancher les raccords en renforçant par de la colle. Personnellement, une fois les raccords sont vissés j'ai ajouté de la colle forte entre la plaque et les raccords. J'attends que ça sèche et j'ajoute cette fois de la colle chaude avec un pistolet à colle tout autour du raccord. Ça l'air de tenir...
Prochaine étape : vérifications et tests.


Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Bonjour,

On va terminer cette fabrication par une série de tests :
- électriques ;
- de fonctionnement.

Une fois le générateur monté, rassemblé et qui prend forme on retient son enthousiasme pour commencer par faire des tests. Si les testes passent on s'offre alors une bière ou autre chose selon le goût de chacun.
On sort son multimètre, on règle sur la fonction Ohmmètre et on y va.
1er test : on va vérifier si la première plaque et la dernière plaque qui sont des plaques d'alimentation (-) sont bien reliées, l'ohmmètre doit indiquer 0 (zéro), aucune résistance en principe quelque soit le calibre choisi. En principe ça doit passer si on a bien relié les deux plaques au boulon de diamètre 6 mm et bien serré avec des écrous. Détail : chaque plaque doit être bien maintenue solidaire à l'écrou par un écrou de chaque côté.
2è test :on vérifie si la plaque (+) au milieu est bien isolée des deux plaques (-) la première et la dernière : le résultat sur l'ohmmètre doit être théoriquement infini, soit 1. ou autre chose que zéro selon les marques (je ne connais pas tous les marques et leurs conventions...). Si on obtient quelque chose comme 0.3 ou 0.1 en calibre 200 (sur le mien), là il y a un problème : la plaque (+) est mal isolée des plaques (-), elles ne sont pas complètement reliées mais il y a une petite résistance : il faut revoir l'isolation, les écrous, car si on laisse les choses telles quelles, il va y avoir des court-circuits à l'horizon quand on va brancher lé géné à la batterie.
3è test : une série en fait, car on va vérifier cette fois si chaque plaque neutre est bien isolée des autres plaques (neutres & d'alimentation) : le résultat des mesures doit être infini, soit 1.
Si tous les tests sont passés, on est bon.  C'est prêt pour être branché à la batterie, au réservoir et au bulleurs.
Allons-y. On sort nos tuyaux et on les branche :
- sorite d'eau du réservoir reliée à l'entrée du géné ;
- sortie HHO du géné retourne au réservoir ;
- sortie du HHO du réservoir au 1er bulleur. Pour les tests j'ai pris 2 bulleurs : le premier est rempli d'eau déminéralisée pour purifier le HHO sortant du géné ; le second est vide.
- sortie du 1er bulleur reliée au 2è bulleur ;
- sortie du 2è bulleur à plonger dans un seau d'eau savonnée.
Quand les branchements sont prêts on prépare alors l'électrolyte : comme j'ai pris une bouteille d'eau javel de 1,5 L pour en faire le réservoir j'ai commencé préparé le mélange eau déminéralisée + 20 g de potasse (KOH). Éviter à ce stade que le niveau d'eau dans le réservoir ne dépasse pas le trou de sortie du HHO vers le 1er bulleur.
Enfin, on branche le générateur à la batterie pour voir si ça bulle : un grand moment !
Voici les illustrations :
le réservoir et les deux bulleurs
le géné et ses bouteilles en plastic
 
Le géné relié à la batterie
les bulles

Pour ce premier test de fonctionnement les résultats n'étaient pas terribles : le HHO sort bien du géné mais avec un débit assez bas, pas beaucoup de pression, petite vitesse d'écoulement. L'ampérage varie entre 2 et 3 A.
J'ai laissé tourner tout l'après-midi avant d'arrêter pour faire quelques modifs.
Plusieurs points à souligner :
- les tuyaux sont trop longs et ça traine, résultat le HHO sortant du géné à faible débit donc à basse pression a du mal à remonter vers le réservoir ;
- la quantité de KOH est sans doute trop faible pour obtenir un débit acceptable ;
- la batterie enfin délivre une tension de 12,5 V alors que lé géné est conçu pour une batterie de 14,30 V.
J'ai donc raccourci les tuyaux pour obtenir une longueur optimale, le plus court possible, rechargé la batterie pendant la nuit, doublé la dose de KOH,  20g de plus soit 40 g pour 1,5L.
Les résultats obtenus sont nettement plus satisfaisants :
- un débit du HHO plus fort, le HHO expulsé du géné remonte vite vers le réservoir, la vitesse est donc plus rapide ;
- l'ampérage passe à 5 - 6 A.
Les bulles obtenues à la sortie du 2è bulleur sont nettement plus grosses et en abondance.
J'ai laissé tourner tout l'après-midi : pas de fuite, pas de fumée, ça ne chauffe pas du tout. Le 2è bulleur est resté vide, pas une goutte d'eau n'est passée du 1er bulleur.
Là on peut dire que c'est OK.
Ces séries de tests terminées je voulais ajouter une touche finale un peu personnelle : j'ai donc mis une petite plaquette de bois sur chaque côté du géné pour le protéger contre la poussière et des saletés une fois monté sur la voiture. Du bois car c'est un isolant ça évite des problèmes de court-circuits, un matériau facile à travailler et c'est joli.
Plaquette de protection sur le côté
Plaquette de protections sur le côté

C'est fini. Il n'y a plus qu'à monter sur la voiture et faire des tests. Mais ça c'est une autre histoire que je ne traite pas pour l'instant.




Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

Francoisx
bonjour pour donner un peu d'espoir a ceux et celle qui se lance ; je tiens a dire que depuis plus de 10 ans d'essais divers et d'échecs je pense d' après mes résultats , que la fréquence d'oscillation et la dimension entre les deux plaques ou tubes est absolument essentiel, mais je pense être très prés d'un excellent résultat mais faire mieux est toujours possible salutations amicales a tous (installation faite sur clio diesel depuis 2 ans sans soucis et gain de gasoil, et pollution vérifiée qui surprend le controle technique) François
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
Bonjour,

Merci à Francoisx de son avis et de son témoignage. Est-ce qu'il peut être plus précis quand il dit :
Francoisx wrote
la dimension entre les deux plaques ou tubes [est absolument essentiel]
Quant à moi, depuis quelques mois je cherchais le bon réglage de l'ampérage. Mon installation finale comprend :
- le géné maison;
- le réservoir venant avec le DC2000 défunt;
- un double bulleur de chez l'hébergeur du forum ;
- un PWM simple ;
- une puce "HEC - HHO EFIE" de chez HHO Plus ;
- un ampèremètre-volmètre électronique pour le tableau de bord ;
- un interrupteur pour le tableau de bord.

Dans cette nouvelle installation j'ai raccourci le trajet en tuyau entre le géné et le réservoir, le plus court possible pour avoir une bonne pression en sortant du géné. (je mettrai des photos prochainement).
Question consommation : j'ai commencé par l'ampérage correspondant à un volume de HHO égale à la moitié de la cylindrée, soit 1,1L pour un ampérage de 10 A. La consommation ne s'est pas améliorée mais a eu tendance à augmenter. Puis j'ai baissé à 9 puis à 8 A : aucune amélioration. Finalement à 5 A soit 1/4 la cylindrée en volume de HHO, là les choses bougent. Avant, sans géné ou avec géné mal réglé je faisais à peine 600 km pour un plein de 50 L; désormais avec un plein j'arrive à faire les 700 km donc un gain de 1/6 soit 16,66% ce qui est pas mal. J'ai baissé encore l'ampérage à 4 A, ça n'a rien donné. Je reste donc à 5 A qui me semble le meilleur réglage possible avec encore de petites améliorations possibles mais à confirmer.
Ça rejoint ce que l'hébergeur du forum a dit quelque part : le volume de HHO optimum se situe vers le 1/4 du volume de la cylindrée, mais est-ce que c'est valable pour toutes les voitures, là je n'en sais rien. Donc à chacun de chercher et de trouver son bon réglage.
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

Francoisx
En réponse à ce message posté par Francoisx
bonjour pour être plus précis , j'utilise des tubes inox et la dimension entre les tubes et très importante pour une production de gaz mais bien d'autres réglages sont aussi très importants je ne met dans le réacteur que l'eau du robinet et rien d'autre beaucoup d'essais et beaucoup d'échecs ce qui est le plus instructif il faut peu d'amperage car sinon pas économie de carburant mais je ne puis être plus long, car cela deviendrai une discussion amicalement Kadamo
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

besachho
OPk Merci , ça m'interesse ce procédé , tiens nous au courant mem si ça ne fonctionne pas
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

kadamo
En réponse à ce message posté par Francoisx
Bonjour,

Merci Francoisx pour ces précisions. Je vois que tu (tu me permets que je te tutoie ?) utilises un autre modèle, sans doute fabriqué par toi-même, car les géné en tubes ne sont pas encore commercialisés, du moins en France. C'est plus authentique et plus satisfaisant aussi me semble-t-il.
J'ai parcouru quelques sites qui parlent du modèle en tubes qui me semble nettement plus difficile à réaliser. L'eau à la place d'une solution basique, rien que ça, c'est très satisfaisant : moins de pollution, moteur moins atteint par des saloperies sans parler de la consommation qui chute. Autrement je ne connais pas assez pour mener une discussion sur ce modèle mais rien ne t'empêche de créer un nouveau fil sur cette question si tu veux transmettre quelque chose aux jeunes débutants.
amicalement
Les petits poissons font de grandes rivières
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

Francoisx
En réponse à ce message posté par besachho
Bonjour BESACHHO

ce procedé existe depuis pas mal de temps ; simplement il faut beaucoup de persévérance pour obtenir

des résultats

pour moi très sastfait , après l' installation sur deux voitures (une Polo essence - et une clio diesel)

rassurer vous ce procédé fonctionne mais il serai très long d' entrer dans une discussion

je suis trop âgé pour cela le courage me manque bien un peu et je vois trop de savants écrire pour entreprendre un dialogue, ils vont se payer ma tête comme d'habitude

amicalement besahho  

Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

Francoisx
En réponse à ce message posté par kadamo
kadamo bonjour

après controle de la pollution sur cette clio (par un centre de control technique ) moitié moins de pollution

consommation actuel environ 40% de moins  cela me satisfait  

seulement que six tubes mais si j'avais la place neuf ou dix tubes n'augmenterai pas la consommation de courant ou faiblement

mais trop de gaz va a l'encontre d'un bon résultat expliquer pourquoi serai trop long a expliquer ici

amicalement kadamo

francoisx

Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Nouvelle configuration

Lancêtre
En réponse à ce message posté par Francoisx
Bonjour Francoisx,
Tu nous mets l'eau à la bouche...! Depuis des années, et je ne suis pas le seul, je tourne autour d'un générateur à tubes, j'obtiens des résultats...passables, disons...mais je n'arrive pas à échanger avec quelqu'un qui a réussi! Il y a bien Alain, qui m'a dévoilé un peu de son système, mais se refuse à publier!
Tu invoques l'âge et la fatigue pour ne pas trop t'étendre sur le sujet ; je peux comprendre, n'étant pas moi-même de première fraîcheur; je n'ai plus le droit de lire Tintin, réservé aux jeunes " de 7 à 77 ans". Mais çà ne m'empêche pas d'apporter mes petits commentaires sur ce forum, et gare au "savant" (ou qui se croit tel) qui viendrait me rire au nez. On est là pour échanger, s'épauler, confronter nos expériences et nos points de vue... et parfois l'estime réciproque n'empêche pas quelques frictions, nous sommes tous des passionnés. Ce qui en fait un forum vivant !!
Amitiés de Maurice
12
Chargement...